Analyse de ma rencontre avec ma (fausse) Flamme Jumelle

~~ Lire jusqu’au bout ~~

Tous les faits qui vont suivre se sont produits avant que je ne découvre le partage d’un contact Facebook… Seulement quelques heures après la publication de mon précédent article.

L’on y parlait de « Flammes Jumelles »… L’aperçu du contenu correspondait parfaitement à mon état d’esprit du moment… J’ai donc cliqué dessus.

J’avais déjà survolé le sujet grâce à ma petite cousine, mais ça ne m’avait absolument pas marqué.

De fil en aiguille, je suis arrivée sur les vidéos de « Fabien Marchand », et là… J’ai pris la claque de ma vie !

J’ai découvert que j’avais le profil du « Chaseur » et mon Trésor celui du « Runner »… Autrement dit, je serais, pour l’heure, le « coureur » et lui le « fuyant », signifiant simplement que je suis l »‘âme éveillée » à cette relation hors norme, et que lui, de par son contraire, est celui qui la nie…

Il i a 4 ans, je suis tombée sur une vidéo dans laquelle il apparaissait en compagnie de sa copine… Et j’ai alors ressenti quelque chose de particulier pour lui, que j’aurais pu définir comme étant une forte attirance… à tel point que je me rappelle lui avoir envoyé un message juste après, pour tenter d’ouvrir le dialogue, et il avait fini par m’apprendre qu’il n’était plus avec elle… Sauf que moi, à ce moment là, je commençais une nouvelle relation… Je n’ai alors pas poussé plus loin.
Cependant, l’ayant ajouté à mes contacts Facebook, je pouvait suivre occasionnellement ce qu’il voulait bien laisser transparaitre de sa vie…
Mais un jour je l’ai supprimé, car ses publications ne collaient pas à l’homogénéité de mon profil familial.
Puis, à la création de ce blog, j’ai ouvert un second compte FB. Au bout de quelques mois, et comme le monde est petit… Il s’est retrouvé à nouveau dans mes amis.

Récemment, une personne est venue me demander conseil suite à un problème de santé qu’elle subissait. Je l’ai aidé bien volontiers, et ai rapidement constaté que nous avions des points en commun… Nous sommes alors devenus proches, mais pas trop, parce qu’elle n’a pas souhaité m’ouvrir sa sphère privée, entravant alors mon mode de fonctionnement, celui-même qui m’a toujours donné l’envie de pénétrer l’intime des gens que j’appréciais, et sans quoi… Pas d’attache possible. Donc « Exit » !
Mais avant d’en arriver là… Il , c’était un homme… aura eu le mérite d’avoir foutu un sacré foutoir dans ma tête, en réveillant chez moi qui j’avais cessé d’être… Enfin pas vraiment… Disons plutôt qu’il m’aura permit de prendre conscience de certaines choses qui font écho aujourd’hui. Et, surtout, c’est à lui que je dois les retrouvailles d’avec mon trésor !

Peu de temps après… J’aperçois une publication de celui qui finira par me subjuguer…
Je lui laisse un commentaire, car pour une fois, le thème abordé est dans mes cordes… Et il me répond ! Ce que je n’avais pas envisagé une seconde… J’en profite alors pour lui transmettre simultanément et impulsivement le message privé suivant :
« Salut,
Beaucoup de kilomètres nous séparent… et il n’y a aucune chance que cela change.
Ceci dit, je te connais depuis plusieurs années…
J’ai pu entrevoir ton caractère bien trempé… Et c’est pour ça que je ne suis jamais venue vers toi… car j’ai à peu près le même, mais étant une femme il y a quand même des nuances non négligeables.
Et donc, tout ça pour dire, que je me disais que ça ne collerait pas entre nous à cause de ça…
Et puis j’arrive à un moment de ma vie, je me dis, pourquoi ne pas faire ta connaissance… Encore faudrait-il que tu y trouves ton intérêt ?
Je n’ai rien à te proposer de spécial… je suis juste curieuse de savoir si au final on pourrait s’entendre.
Peut-être à plus tard
Lenna »

Il me répondra positivement… Et des discussions, parfois houleuses, s’en suivront…

Voici maintenant les sélections que j’ai fait de mes échanges, pour mettre en lumière tous les signes confortant le ressenti qu’il est bel et bien ma flamme jumelle…

~{…}~ = Mes annotations du jour, analysant les similitudes FJ.
« … » = Mon texte d’origine, amputé de passages trop perso ou n’ayant aucun intérêt.
{…} = Mes annotations standards, avant que je ne prenne conscience du lien FJ.
Fabien = Fabien Marchand, l’un des plus grands spécialistes francophones des FJ.

C’est parti…

« Une chose est sûre, je ne comprendrai pas toutes les nuances de tes écrits. Mais tu verras que ce sera réciproque… ~{Je n’avais pas dû saisir un truc, et je sentais que ça ne pourrait que se corser par la suite… Pas loupé !}~

Je suis hypersensible donc si tu es trop sec tu risques de me braquer… Mais c’est peut-être ce que tu chercheras à faire qui sait.~{Je sais instinctivement que c’est ce qu’il fera… Effet miroir}~ »


« C’est marrant… Moi aussi je fais fuir les gens… J’ai même tenté de comprendre par des recherches mais rien… Je pense que les personnes communes n’aiment pas la différence. Après tout, c’est logique, moi je n’aime pas la normalité. ~{Je sens bien la solitude de nos âmes}~ »


« J’ai eu une autre fausse perception de toi… Je t’imaginais plutôt solitaire. En réalité, tu es bien entouré non ? ~{Il me répondra que ma première impression était la bonne, en m’exprimant avec beaucoup de recule ce fonctionnement clé de son profil runner}~

Je ne devrais pas t’envoyer cette réponse, car déjà tu veux rester tranquille… En plus, j’attends toujours impatiemment que tu me répondes… Et je déteste ressentir cette dépendance envers toi. 😅

Ce n’est pas un message subliminal mais je sais que ça en a tout l’air… Pas cool !

Bref, c’est un souci d’intégrité ~{Spéciale dédicace à Fabien}~, ou un besoin d’extérioriser… Non un problème d’instabilité 🙂ssure toi je ne suis pas à sauver… ~{Terme qu’il avait utilisé précédemment}~ »


~{Le message suivant donne suite à des recherches que j’ai faites à son propos, et dont les résultats s’avèreront fructueux}~

« Je m’en veux…

J’avais ta phrase qui me revenais… « Je pensais que tu étais de ces personnes à rechercher tout un tas d’info sur moi avant de me contacter »

Je ne comprenais pas le mal, et c’est toujours le cas… Et si moi aussi je l’avais fait, je ne t’aurais pas posé certaines questions, et j’aurais compris pourquoi je me sentais tant liée à toi…

(…) Mais, j’aime ton âme… Tu es certainement l’une des rares personnes avec qui je peux me connecter sans avoir les interférences de la passion.

On est certainement très différents, et encore très sincèrement, je sens le feu avec toi ~{Ding ding ! Flamme/feu – Feu/flamme}~… Et amoureusement, ça aurait été la cata entre nous… Mais par chance, je pourrais te proposer quelque chose de plus doux… Ou rien d’ailleurs.

Ne change pas… ou en encore mieux mais c’est tout.

J’ai les larmes qui montent, et pourtant je t’écris à froid.

(…) Bref, je t’aime d’âm’our ~{Suis trop mignonne des fois moi}~, et n’oublierai jamais l’homme que tu es et resteras. »

~{Il répondra gentiment mais brièvement… Et, désormais il deviendra distant à l’écrit. Cassure évidente… Oups !}~


« J’ai la désagréable sensation de t’avoir mis mal à l’aise… J’en suis désolée…

Peut-être que ce n’était pas le moment, sûr même… Mais si j’avais attendu je n’aurais rien fait plus tard ~{Ça n’aurait pas été plus mal… N’est-ce pas ?}~.

(…) Et je te réponds, pour te signifier, au cas où cela serait le cas, serais-tu victime d’auto sabotage affectif… Il me semble que tu aies évoqué ceci au début. C’est un peu mon cas, donc je maitrise le sujet, mais dans ce cas faut que tu me l’exprime.

En revanche, si le problème est juste « moi »… Je t’interdis de te sentir obligé de continuer juste par politesse… Ne réponds plus et on en reste là.

Ça ne me fera pas changer d’opinion sur toi c’est évident !

Lenna, la nana qui ne sait pas sur quel pied danser avec toi…

NB : C’est le dernier message que je t’adresse, donc zen. Par contre ceci s’annule si tu me relances. »

~{C’est ce qu’il fera… En me répondant qu’il est un saboteur de génie…}~


« C’est trop chou ! Une pointe de jalousie… Si je m’attendais à ça… 😇😍😘

Oh non tu n’es pas une récréation , mais tu as dû oublier que j’étais hypersensible ? Et tes absences me rendraient folle s’il n’était pas là. Comprends bien qu’autrement je t’aurais déjà envoyé chier… Parce que ce que je ressens pour toi est trop fort pour être contenu.

Alors remercie cette personne, car sans lui je nous aurais déjà saboté. Je peux donner beaucoup mais sais reprendre autant pour me préserver ~{Défense de Chaseur !}~. T’es pareil non ? ~{Oui presque, mais en mode runner quoi}~

Et arrête de me dire de t’appeler quand je veux, je le veux ! Mais je ne le peux pas sans que tu ne sortes de ta zone de confort… Skype ou Facetime. ~{Je capte très mal chez moi}~

J’suis dég que tu me passionnes autant tu sais… J’espère que j’arriverai à me défusionner de toi un peu…

Bisou »


-~{Suite à ça, nous nous appèlerons 3 jours d’affilés : Le premier appel sera le plus fluide. C’est de celui-ci dont je fais référence dans mon précédent article, paragraphe Île perdue… Et le dernier, aux allures d’adieux, à la fin. Mais le second me forcera à lui écrire ce qui suit… }~

« J’aurais préféré que la conversation de tout à l’heure se termine très mal… Vu que cela n’a pas été vraiment le cas, il me reste une faille dans laquelle je vais me glisser.

Mais comment pourrais-tu apprendre à aimer quelqu’une sans la connaître… ? Tu as beau t’en défendre mais oui je sais suffisamment de choses sur toi, pour savoir si tu es fait pour moi ou non.

Mais puisse que tu ne cherches pas à me connaître, comment penses-tu que cela pourrait évoluer de ton côté ? ~{Je réagis alors à la seule phrase brutale qu’il m’aura lancé, et que j’ai trouvé extrêmement violente : « Je n’ai rien vu qui aurait pu me donner l’envie d’en savoir plus sur toi »… Ça pique fort objectivement non ?}~

Tu te rends bien compte que c’est complètement stupide.

T’es traumatismes sont saillants, et tellement destructeurs, je ne t’apprends rien. Mais je suis persuadée que la seule chose qui pourra te guérir n’est autre que l’amour que tu pourras porter à une autre femme. Et tant pis si ce n’est pas moi. Je ne prêche pas pour ma paroisse, mais juste pour ton bien-être. Parce que je t’ai dans la peau…

Je te vois de là lever les yeux au ciel… je vais donc en profiter pour te balancer ce que je ressens pour toi, même si tu fais passer ce que je ressens à ton égard pour quelque chose de complètement puérile voir psychiatrique … Ce qui à tendance à me faire douter, et c’est très bien.

J’ai toutes les raisons de vouloir t’aimer…
l
que je pourrais te reprocher à ce moment précis, est le faite que tu ne veuilles pas m’ouvrir la porte…
B
imerais te dire que personne d’autre que moi ne pourra t’apporter autant d’amour. Je ne vois pas l’intérêt d’insister là dessus.

En revanche, je ne vois pas d’issue à Notre éventuelle relation, oui c’est vrai. Si j’ai la certitude que nous pourrions être très amoureux l’un de l’autre… Je n’arrive pas à imaginer comment cela pourrait être possible au grand jour. Tu n’as pas idée à quel point cela peut m’atrister… D’où mes pleurs tout à l’heure.

Tu ne peux pas être sensible à mes propos, car tu ne ressens pas le 10e de ce que je traverse.

J’espère que tu ne vas pas prendre ce message comme quelque chose qui te culpabiliserait… Je t’explique juste mon point de vue.

Je ne sais pas si ce message est le dernier… Tout ce que je sais c’est que je déteste véritablement ce qui est inachevé… Et nous deux c’est du 100 % justement

Mais sentiments pour toi étaient des plus profonds… tu peux donc douter de toi, mais jamais de moi à ce propos.

Jamais je n’ai ressenti cela, jamais je le ressentirai ~{Et dieu sait comme j’ai su aimé intensément… À mauvais escient}~… Navrée que cela paraisse irréel. Ça peut aisément se comprendre. »


« Une seule phrase de toi pour que je disparaisse…

J’ai de la place pour toi dans ma vie Trésor.

T’en es où dans ta tête ? Je t’indiffère vraiment ? Pire ? »


~{Et voici sa réponse…}~

„Bonjour Lenna, tu ne m’indiffères pas mais, je suis pour l’heure coincé dans ma vie, dans ma tête… (…) Tu as compris ce qu’il me faut : des petites choses simples et éphémères…

Je sais que tu ne veux pas de cela mais, je suis un ami formidable tu sais.„


Et voilà… suivra la rédaction sur quatre jours de cet article :

J’ai eu l’honneur de me coucher moins bête l’autre soir… Je connais désormais ce que ça fait de « se faire rejeter »… J’ai l’impression de n’avoir été qu’une vulgaire dragueuse notoire… Et j’admets volontiers que les conséquences sont pénibles à gérer, voir impossibles pour certaines… Comme ces noeuds au ventre qui me coupent l’appétit depuis plusieurs jours, et causés par l’espoir… D’où mon besoin de ne plus attendre vainement qu’il me revienne… J’ai fait le choix d’extérioriser ma frustration en écrivant, et je dois avouer que ceci me soulage incontestablement.

Je me suis déjà faite larguer, j’ai donc connu bien pires moments.
E
r amour, qui a fini par me quitter sous prétexte que sa mère n’aurait pu accepter le fait que ma peau soit trop claire {Éh oui ça existe aussi dans ce sens}… Et l’une de mes dernières relations, la plus vivante, mais aussi la plus épuisante de par son côté intense et permanent ~{Un autre Runner}~… Effectivement, je me souviens de chaudes larmes abreuvant mes lèvres durant quelques jours… Oh non, guère plus ! C’est vrai que nous sommes inégaux face à la résilience…
M
vais qu’un conseil à donner à quelqu’un qui souffre d’aimer à sens unique… Je lui dirais de reconsidérer sa situation de manière objective, puis de remonter à cheval le plus rapidement possible…

Aller, je commence ma thérapie, en faisant l’éloge de celui qui a noyé dans un verre d’eau la pureté de l’amour que je lui portais…

Mon Abraham… N’y voyez pas là une connotation religieuse, vous risqueriez d’être surpris…
J
près coup, qu’il me rappelait Abraham Ford ! Un personnage de « The Walking Dead » {Navrée de la référence}… Une représentation attachante et caricaturale d’un mâle dominant {Comment le dire autrement ?}…
J
bien redirigé vers la vidéo des répliques cultes de mon chouchou, mais les images d’accompagnement sont quelque peu sanguinolentes, et je suis là pour parler d’amour donc ça ferait tâche je pense.

… 23h30… Il vient de m’envoyer un mail, bien détaché comme à son habitude… Pour accuser réception du dernier message que je lui ai envoyé cet après-midi.
J
ais que je n’acceptais pas sa proposition balourde… « On peut rester amis si tu veux ? », enfin un truc du genre vous voyez… Ou, comment se débarrasser de quelqu’un en douceur.
B
lus qu’à m’endormir paisiblement maintenant que j’ai confirmation qu’il se contrefiche de ma personne… Et merde !!!

… Une énième nuit de cinq heures de sommeil s’achève… Et ma première pensée, une fois encore, fût pour lui… La preuve ultime que mes sentiments sont bien réels.

Il n’a jamais cru en eux… Il ne conçoit pas que l’amour soit dissociable d’une présence physique. Mais, c’est alors nier les millions de relations qui ont débutées à distance !

Mon île perdue… Je pars donc à la conquête d’un territoire qui se veut hostile à mon égard… D’autant plus que ma prédécesseur à dissimulé des mines partout dans son sable ~{Elle l’a rejeté et bien pire encore}~, en se disant sûrement que la topographie des lieux n’était pas assez volcanique à la base !
I
, si pur, et si sauvage mon paradis…
I
ment et brièvement laissé entrevoir ce qui se cachait derrière ses montagnes… Avant que mon enthousiasme ne déclenche le premier détonateur… J’aurais pu, j’aurais dû me méfier.
R
reliefs pour le reconquérir me parait, pour l’heure, insurmontable.

Son sourire, sa douceur… Ses irrésistibles silences quand je ne pouvais contenir mes mots… Dur… J’aurais préféré exploser avant de vivre le seul instant de grâce qu’il a bien voulu m’accorder.

Ses paysages sont trop fragiles… Je ne peux pas faire sauter toutes les mines qui l’entourent… Et en supposant que j’y parvienne, il m’a bien fait comprendre qu’il n’y survivrait pas.
Q
ance !

Pourquoi lui… Comme vous pouvez peut-être vous l’imaginer, je suis quelqu’une qui ne cesse d’analyser son environnement social, et ses comportements ~{Chaseur}~…
J
cherché à comprendre pourquoi je tombais amoureuse d’un tel plutôt que d’un autre… Et j’ai su répondre à cette question qu’une seule fois, avant lui…
E
cerne, cela n’aura jamais été aussi limpide…

Je lui ai dit tout ce que je ressentais, je n’ai donc pas de regret… Au pire, un peu de gène de m’être mise à nu si longtemps, pour au final n’avoir été regardée que par le trou d’une serrure…
I
çu parce que pour lui je n’étais rien… Rien qu’une chieuse en carence affective, sous cachetons, ou bonne à enfermer… Il l’a pensé mais ne me l’a presque pas fait ressentir.

Je n’ai cessé de lui dire que je le connaissais bien plus qu’il ne l’imaginait~{Tiens donc…}~, ce qui l’exaspérait… C’est compréhensible.
S
c’est parce que j’ai l’intime conviction qu’il est mon « Alter Ego » ~{Pardon, quelle ringardise ! On dit FJ maintenant}~ …
M
s dans le vrai… Comment se peut-il qu’il ne s’en rende pas compte ?! C’est absurde…

N’a t’il vraiment pas remarqué que nous avions le même langage ? La même intelligence ? La même force ? La même violence originelle, que j’ai perdu parce que la vie ne m’a pas fait prendre le même chemin tortueux… ?
I
que j’aurais été… Je le pense, du plus profond de mon âme. ~{Soupire…}~

Je ne veux pas être son amie… C’est vrai que dans un autre article, j’ai écrit qu’en amitié, je cherchais mon égal… Mais je n’ai pas précisé ce que je cherchais en amour…

J’admire cet homme ! Ce ne sont pas ses actes, mais bien ce qu’il est que j’admire. Et c’est ce détail qui me fait crever d’amour pour lui… Oh ne prenez pas ce terme au premier degré… Celui qui me tuera en brisant mon mental n’est pas encore né.

Enfin bref… Laissez-moi redescendre… Puisque son indifférence ne peut que prouver que je me suis fourvoyée.

Il me reproche d’exiger trop de lui… Mais je peux vous assurer que je n’en demande pas plus que quelqu’une qui souhaiterait mettre en route une relation.
L
me serait ma façon de m’exprimer… Il est vrai que j’ai pu jouer des coudes face à sa propre autorité. Mais là où je m’en amusais… Lui n’a pas du tout apprécié ma rebellion ~{Ding ding !}~… Et j’avoue que ce point me chagrine, car je n’ai pas senti le malentendu poindre.
P
si le fait que je sois dans une situation particulière… Avec un bébé de surcroît… Et que je me situe à des centaines de kilomètres de lui, pour ne rien arranger.
E
je pense ne pas être son genre de femme… Ce n’est pas parce que l’on trouve acceptable le visage d’une personne, que forcément elle nous plait… Si cela s’avérait être exacte, dommage qu’il ne m’en ait pas fait part. Ça m’aurait aidé.

D’ailleurs, notre dernière conversation téléphonique ne m’aide pas non plus à passer à autre chose… Pourquoi a-t-il été sicorrect ? Il m’a toujours fait comprendre que ce n’était pas dans sa nature d’accepter tel ou tel comportement… Pourtant moi j’ai eu droit à des explications, de l’écoute…

Le fait qu’il ne m’ait pas fermé la porte m’oblige à me faire violence pour rester à ma place… Car je suis une « Jusqu’au boutiste », qui a donc en horreur l’inachevé. C’est certainement très confortable et rassurant pour certains que les choses restent sagement en suspens… Mais c’est insupportable pour moi.

… J’éprouve des difficultés à clôturer cet article…
L
ma peine a évolué au fil des mots que je couchais. De sorte que je ne vois presque plus l’intérêt de me publier.
D
u’entre temps, j’ai mis en oeuvre ce quelque chose qui lui donnera l’opportunité de me fermer définitivement la porte… Ou pas.
J
qu’il avait choisi d’en rester là… [Hallucinant ! Alors que je terminais d’écrire la phrase ci-contre, un oiseau est entré par ma fenêtre, pour voler calmement au-dessus de mon lit… Je ne sais comment interpréter ce signe… L’oiseau de bon ou mauvais augure ?]

… Bon… Le temps a passé ! J’y vois plus clair, chaque jour un peu plus…
I
hoix d’ignorer ce qu’il ne recroisera malheureusement jamais. Il a fait le choix de ne pas refermer ses plaies béantes… Il a définitivement rejeter ce que je pouvais lui apporter.
J
acte de sa décision qui, j’espère, était la meilleure chose à faire pour lui-même…

“ Oh oui, tu es un saboteur de génie ! Mais comme je te comprends mon amour… ”

The End ! ——-

Je lui ai transmis trois vidéos de Fabien… Je ne sais pas s’il les a regardé, ou s’il s’est complètement déco de tout ça…

Ce qui peut me faire douter de la véracité de notre lien… C’est que je ne ressens aucune connexion extra sensorielle avec lui… J’ai juste la boule au ventre depuis la première fois que nous nous sommes parlés… Mais c’est tout.

En tout cas, j’ai repris mon évolution grâce à lui. J’ai progressé très vite… À tel point qu’il ne me reconnaîtrait pas… Enfin, s’il c’était donné la peine de me connaître avant… Ah ah !

Mais honnêtement, j’ai peur de régresser au contact de sa voix…

~~ Je reviens ici pour apporter la touche finale à mon témoignage…
J
n moyen fiable qui pourrait m’apporter la paix à moi et mon autre… Heureusement que je suis pragmatique, imaginez-vous ce que le mental peut vous pousser à faire ? Combien de temps aurais-je pu m’abîmer, et harceler cet homme ?
C
ime intégralement (Je laisse le terme « inconditionnellement » aux Flammes Jumelles et aux parents)… Mais mes sentiments n’ont pas à contrôler la destinée de notre relation, sous couvert d’un lien spirituel.
J
et j’ai trouvé une solution pour cadrer ce que je ressentais… J’ai pris contact avec un médium FJ, et quelques heures plus tard, ce dernier m’indiquait que je me trouvais en présence d’une fausse flamme jumelle… Et que cette personne était juste une âme sœur… Ce qui, dans la configuration de ma vie actuelle, ne m’est que peu utile.

… Me revoilà sans mes ailes ! J’invite toutes les flammes jumelles pragmatiques à visionner la chaîne Youtube de Raymonde Hazan, et en particulier cette vidéo :
h
be/eQela3BBfuQ

~~~ Vous êtes désormais nombreux à lire cet article… Il y a eu beaucoup de changements depuis ! Je racontais tout sur ma chaîne Youtube plutôt qu’ici. Mes écrits se veulent intemporels, alors que mes audios ne peuvent qu’être éphémères car trop émotionnels et personnels…
S
tez écouter le prochain avant que je ne décide de l'effacer… Abonnez-vous ici pour être notifié ~~~.
h
be/OHBP7O9SkzY


Mise à jour du 03/12/2017

Après 6 mois de relation virtuelle et totalement platonique, j’ai décider à contre coeur de cesser la prise de contacts le 21/11/2017.

Le 02/12/2017, j’ai fait faire notre synastrie afin de connaitre notre type de lien, et il en est ressorti qu’incontestablement nous étions FJ… Cette synastrie était sensée être la première aide extérieure dont j’aurais dû bénéficier… Mais j’ai annulé ce RDV parce que le médium cité plus haut m’a proposée une échéance plus courte… Et par conséquent, j’ai fait un graaaaand tour de manège pendant 5 mois offert gracieusement par les guides.


PS : Pardon pour les fautes, j’ai pas la force de tout reprendre.>

Publicités

5 commentaires sur “Analyse de ma rencontre avec ma (fausse) Flamme Jumelle

  1. Belle plume, belle voix (les podcast), belle clarté et lucidité d’esprit ! Donc félicitation pour déjà ça. Pour le reste il faut voir ce que l’on garde, y a du kilométrage au niveau du cœur, hein ;)… Il se pourrait peut être que j’ai des pistes qui pourrait t’aider. Je ne vais pas m’étayer ici, juste si tu le sens (Vraiment sentir en toi, sans attentes, sans syndrome du sauveur à projeter) Et bien l’on peut voir ou cela mène et se démène, via un chat/messagerie (Pas que je suis timide, du tout mais c’est plus efficace dans un 1er temps je sens, après pourquoi pas skype). « Là ou il y a un problème, il y a toujours une solution » et des fois quand ça ne marche pas dans un sens, il faut essayer dans l’autre… Bon voilà à toi de voir/sentir 🙂 En tout cas courage ! Etre acteur d’une vie, c’est des fois avoir plus de « couille » que certain héros de cinéma hollywoodiens ! ;).

    Aimé par 1 personne

      1. En fait. Si tu me donne un email. Je peux t’envoyer un lien pour aller discuter sur un ancien chat online que j’avais créer il y a longtemps. Genre tu vas recevoir un email. Tu te créer un pseudo quelconque et à partir de là tu arrives sur un groupe ou l’on peut discuter de clavier à clavier :)! Donc juste ton email et dit moi quand tu es disponible. Aujourd’hui même si ca te convient.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s