Le réveil du Runner… Un peu trop tard

Je republie cet article de juillet 2017, pour vous démontrer qu’il n’est pas si rare de vivre une relation type FJ avec un Runner qu’il serait facile de prendre pour sa Flamme Jumelle, sa seule, l’unique ! 😏


J’ai cherché à prendre des nouvelles d’un ex, celui que j’appelle « mon autre Runner ».
Il m’a répondu… M’affirme que son âme va bien… Il m’a reproché d’être froide avant de se refermer. Puis 3 mois plus tard, il a tenté de me joindre… Quand j’ai entendu sa voix sur mon répondeur, j’ai pu constater à quel point il avait encore tellement de chemin à parcourir pour se guérir.


Comme promis, voici quelques messages de mon autre runner d’il y a plus de 5 ans en arrière… ne donnaient-ils pas l’impression d’illustrer « le réveil du Runner » ? Ah la la, j’ai vécu toutes ces choses… J’espère que beaucoup comprendront le message que je cherche à faire passer… Une histoire FJ, on peut en vivre plusieurs.
Notez que cet homme, je l’ai considéré comme étant l’homme de ma vie, et ce, jusqu’à ce que je lui reparle à cette occasion.

J’avais oublié à quel point il avait un pied dans la spiritualité… bien plus que moi, vraiment plus…

S’il avait un faux self, c’était celui d’un bourgeois… ce qu’il n’était pas du tout.
Il aimait se cultiver, au contraire de moi. Mais si je devais m’amuser au jeu des différences, je n’en finirai jamais.

Notre relation aura durée au moins un an. On a vécu 2 mois ensemble.
La dernière rupture physique, je sais même plus qui la provoquée… Il y en a tellement eu.

Aller, Go ! Mes réponses ont été brutales, vous verrez. Ses relances ont durées plusieurs mois…

{…} = Mes annotations


Bonjour ma belle,
j’ai fait un rêve cette nuit qui m’a réveillé à 5h du matin, il se présentait ainsi :
Tout les deux on était en train de faire un rally et on passait un creux énorme qui se présentait comme une déscente quasi à pic où je devais accélèré à fond pour remonté une pente tout aussi vertigineuse.
Ensuite on faisait un gâteau ensemble.
Et enfin on se rencontraient sur une île et tu quittait ton partenaire violent {Je n’ai jamais eu de partenaire violent !} et on allaient ensemble s’installer à la réunion.
Cette même nuit j’ai aussi rêvé que des gens de la sécurité contrôlaient mes lunettes {? Il avait des lunettes ? 😯} avec des lumières au bout des branches pour que je puisse lire la nuit.
Mon interprétation est la suivante :
On passe une épreuve qu’il va faloir surmonter, on réalise une oeuvre ensemble et on se retrouve enfin (la réunion). Pour les lunettes c’est peu être lire sans te déranger la nuit, enfin je vois pas trop pour les lunettes…
Avant de te quitter je voulais te faire observer quelque chose que j’ai redécouvert il y a quelques jours. Voilà on appel l’heure bleue la période de temps entre le jour et la nuit où le ciel se remplit presque entièrement d’un bleu pâle plus foncé que le bleu ciel du jour. C’est aux premiers instants de « l’heure bleue » que l’ensemble des oiseaux se mettent à chanter. Cet orchestre dure quelque minutes avant que la vie ne reprenne son cours « normal ». Et il y a ce même phénomène à 5h du matin. Un ravissement… Toi qui aime le chant des oiseaux… {Oui et merci beaucoup car je me suis toujours demandée pourquoi ils chantaient à ce moment là} Pour moi c’est une douceur, un moment de contemplation…——-

J’ai été me promener tout à l’heure et j’ai été écoeuré par les odeurs de carburant, le bruit des moteurs incessants, les odeurs d’égouts, les déchets partout et cette pollution lumineuse. Tu m’as reconnecté à ce que j’aspire le calme, les odeurs naturelles, la terre sous les pieds et comme chez toi actuellement l’absence de lumière la nuit qui te permet de contempler le ciel et de laisser vivre les animaux nocturnes. J’en peux plus de la ville…
Tout ce que tu me disais de la ville je le ressent maintenant pleinement, ça aussi en décalage.

— Moi —

Je ne peux pas écrire trop longtemps… Disons que je n’ai pas à le faire… Comme tu le sais, je n’ai jamais voulu être ton amie.
Je ne te demanderai pas de venir d’ici peu crois-moi… Et
peut-être jamais… Pense plutôt à jamais… Je ne dis pas ça pour te faire du mal, mais seulement si, tu veux que je sois heureuse.
Je te félicite pour tous les changements et toutes tes prises de conscience. Même si je l’ai été un certain temps, je ne suis pas une girouette… J’ai décidé qu’entre nous c’était fini, et c’est donc fini…
Je pense qu’à espérer mon retour un jour, ça te fait plus de mal qu’autre chose. Sauf si tu aimes le proverbe : L’espoir fait vivre.
Tu ne me demandes pas de détails sur ma vie… Donc je ne t’en donne pas par respect pour toi. Je peux juste te dire que je suis heureuse actuellement. Et je sais que toi tu n’es pas malheureux {Rho connasse !}, tu as toujours tout fait pour garder le moral… Et je trouvais ça remarquable.
Maintenant, il faut que tu arrêtes de m’écrire, de penser à moi. Sinon, je serai dans l’obligation de ne plus te répondre du tout.
Honore bien ta vie… Tu es en bonne voie


Ca me tue ce que je viens de lire. Je souhaite évidemment ton bonheur mais laisse moi une chance.
Moi je mise tout sur toi et sur cette infime espoir d’un nous deux prochain. donne moi un cadre pour que je prenne de tes nouvelles et si dans un an tu es toujours heureuse alors je tirerai ma révérence et cacherai mon malheur.Je ne t’ai jamais prise pour une girouette et te respecte infiniment. je ne demande qu’a apprendre ce que je dois faire pour être avec toi.
Je vais crever sans toi, tu es l’être qui me donne le plus d’espoir par tout les aspect de ta personnalité et la part infime de ton âme que mon âme reconnais et appelle.
Je comprends pas la vie, pourquoi elle me fais ça
Je t’aime

— Moi —

Tu es très énervant…
J’espère que tu as aussi pris conscience que tu montres tes sentiments que lorsque la personne n’est plus avec toi
Tu m’as fait le coup plein de fois…
Tu sais très bien que je ne veux plus de notre relation… Alors tu te permets de dire toutes ces choses car tu ne risques rien… Réfléchis-y.
Sois fort, et arrête de me prendre pour ton héroïne


Si tu savais tout ce que j ai travaillé pour toi. Et notamment mon expression des emotions, mais le plus important a été la reconnaissance de mes émotions pour toi. maintenant je peux dire sans avoir peur d’être accusé de sentimentalisme que je t’aimes profondément. Et j’aimerai faire des prises de conscience plus rapidement
mais voila la maturation je ne la décide pas. Et je
m’excuse de t’avoir fait souffrir autant.
Tu sais après avoir pleuré suite à ton mail j’ai médité et je me suis vu tel un boudha (enfin zen) avec des relations apaisées et joyeuses et tu étais la à mes côtés. Aussi, il y a trois jour dans mon rêve tu surveillais que je fasse de bonne fondations en chaux
chanvre.
Je t’attendrais le temps qu’il faudra et tu me retrouvera bien meilleur que tu m’a rencontré. Enfin le même mais avec ses qualités révéllées et épanoui.
Tu n’est pas une héroine mais une personne bien réelle et que j’ai la chance de connaitre.

— Moi —

Je n’étais peut-être tout simplement pas faites pour toi, juste pour te réveiller comme tu dis… Prends soin des femmes que tu rencontreras… Cela veut dire ne fais pas l’enfoirés comme tu as pu faire avec moi… Rien de plus


Dans retour vers le futur Georges Mc Fly doit vaincre sa peur de Biff et sa grande timidité pour conquérir Loraine, la future mère de Marty.
Et bien je me vois comme lui avec la nécessité absolue de dépasser mes peurs et autres casseroles pour aller vers toi.
Je ne sais pas si cela t’arrive, mais quand je médite avant de me coucher, enfin je fais le point et je me dis « j’ai envie de dire à quelqu’un excuse-moi pour mon attitude ou encore j’apprécie beaucoup les attentions que tu as pour moi » et puis quand je suis face à la personne les mots ne viennent pas ou encore je me sent ridicule de dire des mots de tendresse.
Maintenant je me motive pour les dire quand même, même maladroitement et même si cela fait émotif ou je ne sais quelle chose de pas masculin, pas maitrisé.
Il y a tellement de choses que tu m’as offertes. J’ai l’impression qu’il y a mille graines de fleurs qui ont germées en moi. Toi seule me fais vibrer au plus profond de mon âme. Car tout au fond de moi je me sent relier à toi, bien au-delà de nos différences.
Et si je suis ici dans la brousse et dans une région pluvieuse c’est pour toi et grâce à toi. Moi qui viens de la campagne je n’ai vécu ma vie d’adulte qu’en ville. Alors je re test. Et sache que depuis notre rupture j’ai tout mis en stand by car ma priorité c’est notre relation. Je ne voulais avoir aucun engagement professionnel et être en intérim pour te rejoindre au plus tôt. Mais comme je te l’ai dit dans mon mail il y a dix jours, l’intérim ne marche plus alors j’ai eu cette opportunité de prendre le poste d’infirmier scolaire qui me laisse toutes les vacances de libre. Je n’ai pas perdu mon objectif professionnel qui me tient à cœur mais je ne ferai pas passer un objectif professionnel et éthique avant ma relation affective.
J’attends que notre relation reprenne tout son sens et son envergure pour, avec toi, choisir comment aborder cette ultime formation avent d’être professionnel. Je n’ai pas perdu de temps même si je veux avoir une autre relation au temps, je t’en parlerai plus loin.

— Moi —

Moi ce que je perçois dans tes nouveaux choix de vie, c’est que malgré qu’entre nous ça soit fini, tu as quand même fait comme si j’étais encore avec toi et donc tu as quitté la ville et tu t’es éloigné des gens que tu connaissais… Tu réalises ça ?
Après ça ne doit pas te faire de mal, mais j’espère que tu ne le regretteras pas, car si tu m’étais trop de temps à repartir dans le sud, tu risquerais de ne plus y être à ta place, car les choses et les gens auraient changées.
Je suis parfaitement bien dans ma nouvelle vie et donc je te dis pour la dernière fois de tracer ta route une bonne fois pour toute…
Tu es libre maintenant alors profites-en pour faire tout ce dont tu rêves pendant que tu n’as pas d’attache.
Voilà, tu peux répondre mais après t’arrêtes s’il te plait.


Tu me manques a creuver. Je regrette de ne pas m’être rendu compte a quel point je tiens a toi. Precision a ton mail d il y a qq jours. Je suis venu dans une region pluvieuse pour te montrer que je n’etais pas attaché a montpellier. Il n’y a que toi qui me donne un sens. Sans toi je suis orphelin. Je suis prêt a tout pour toi. Tu es la femme de ma vie même si tu ne veux plus de moi. Je peux encore t attendre, la j en pouvais plus. C est un deuil impossible que de te quitter. J ai l impression que tu pense toujours à moi. Dis moi que je fais de l’herotomanie et je sais pas ce que je ferai mais pour le coup je te lacherai definitivement. Tu me manques.


Je t’implore de reconsidérer ton positionnement dans dix mois. Je vais maintenant me taire, mais sache que je t’aimes comme jamais je n’ai aimé. je suis a terre maintenant. Si après cette période ou tu vas tester ta nouvelle relation tu crois vouloir oser vivre notre rêve à deux alors je serai là. Je ne rêve que d’un retour à la nature et d’une vie douce et paisible à tes côtés. Ce que je voulais dire en disant que tu pourra venir chez moi, c’est que tu y serai comme chez toi mais je pourrai directement venir chez toi cela ne me pose pas de problème. Après les douleurs intercostales (j’ai mal au coeur symbôlique, celui qui aime depuis presque 2 mois et maintenant j’ai du mal à respirer). Arrête de me parler de mon égo trip. Je t’aimes et ça fait mal. Voila je suis nu, nul et bon à rien. Tu as besoin de quelqu’un de beaucoup mieux, plus fort et plein de joie que moi. J’ai perdu la
foi. je sais plus quoi faire, rien n’a de sens. Chienne de putain de vie, elle m’a fait te rencontrer, je me réveille, tu me renvoie à un sens profond et à des aspirations que j’ai toujours eu au plus profond de moi. Je fais le travail de me netoyer et cette chienne de vie reprends tout et me claque la porte au nez. J’en ais marre de me battre je ne suis qu’un handicapé incapable.
J’ai cru être unique à tes yeux et que tout les deux on allaient être plus fort. Si c’est le cas j’ai du t’en faire baver pour que tu me rejette maintenant. Je te demande pardon de ne pas avoir fait mes prises de conscience avant. Mes mots résonnes dans le vide. C’est bizard je suis désespérer et je regarde vers le haut comme si mes yeux allaient trouver quelque chose, un secours. Maintenant ma vie n’a plus d’importance.
Dans dix mois je t’envoie un ultime mail et si tu me dis toujours je ne t’aime plus ou je ne t’ai jamais aimé. Je peux tout entendre alors plus jamais je t’interpellerai
Maintenant SILENCE. Sois heureuse, je t’aimes, bisou


Fort en symbole ce dernier message vous ne trouvez pas ?

Il n’a pas pu me recontacter… J’avais mis son mail en indésirable, changé de numéro, et de nom sur Facebook…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s